12 astuces pour mieux épargner

Gagner plus ou dépenser moins ? Voici quelques conseils pour la seconde option

Nous ne sommes pas naturellement faits pour mettre de l’argent de côté. C’est presque anti-intuitif : pourquoi devrait-on s'empêcher de manger une partie de ce qu’on a à disposition dans son assiette ? C’est un effort considérable. Et il n'existe pas beaucoup d’êtres vivants capables de s’imposer cette discipline.

Pour malgré tout réussir à épargner, on dispose grosso-modo de deux options : soit gagner plus, de telle sorte qu'il y ait “trop à manger”. Soit dépenser moins, au risque de ressentir un léger sentiment de privation. La mauvaise nouvelle, c’est qu'une augmentation de salaire ne tombe pas tous les quatre matins. La bonne, c’est qu’il existe de nombreuses méthodes simples pour dépenser moins sans avoir l’impression de se priver. Voici 12 de ces astuces qui peuvent — dans la durée — sensiblement réduire vos dépenses, surtout si vous en appliquez plusieurs à la fois.

1. Faites des listes de courses (et respectez-les)

Les achats impulsifs pèsent lourds dans un budget alimentaire. Et les rayons des magasins, avec leurs packagings séduisants et leurs têtes de gondoles chargées de promos, sont littéralement pensés pour nous faire craquer. C’est pourquoi il est utile de faire une liste avant de se rendre au supermarché, et de la respecter.

Autre astuce : nous avons tendance à acheter des quantités plus importantes en faisant les courses le ventre vide. Mangez un snack avant de prendre le chemin du supermarché.

2. Planifiez vos menus

Dans la prolongation de la première sugestion, nous recommandons de prévoir une liste de course en fonction d’un menu exact, et non d’une simple série d’ingrédients décoréllés. Cela évite de se retrouver avec des achats orphelins : ce kilo de pommes moisies que vous n’avez pas eu le temps de transformer en tarte.

Du reste, au-delà d’être meilleurs pour la santé, les repas cuisinés soi-même sont bien moins coûteux que les plats pré-cuisinés et ne prennent pas nécessairement beaucoup de temps à faire, et ce ne sont pas les recettes qui manquent. Nous recommandons par exemple la série de livres “Simplissime”.

3. Evitez les produits de marque

La plupart des enseignes proposent des céréales, des couches, du fromage râpé ou encore du beurre dans des formats génériques et à des prix généralement inférieurs à leurs équivalents de marque. Ces produits sont souvent moins attrayants, plus difficile à trouver, mais celapeut valoir le coup de se pencher en bas des rayons. Soyons honnêtes, à part le prix, il n'y a pas de grande différence entre du sel de marque distributeur et celui au packaging sophistiqué.

4. Cuisinez pour une personne de plus

Lorsque vous faites à manger, augmentez un peu les portions, et emportez vous le reste pour le déjeuner du lendemain. Si l'on considère qu'il y a 20 jours travaillés dans un mois, cela peut représenter 200 euros d'économies, à raison de 10 euros de budget par midi. Sur une année... bref, vous avez compris.

5. Arrêtez le Frappuccino Grande

De multiples chaines proposent des cafés “de luxe” aux noms plus alléchants les uns que les autres. Pourtant, dans la plupart des entreprises, le café “machine” est gratuit. Comme expliqué dans l’un de nos précédents articles vous pourriez épargner plusieurs centaines d'euros par an en changeant simplement la source de votre shot de caféine.

6. Size matters

Cette règle fonctionne dans les deux sens.

1. Lors de vos courses hebdomadaires, ne prenez pas le chariot, qui ne demande qu'à être rempli. Préférez lui le panier, qui contraindra par nature vos pulsions consommatrices, et évitera au passage de vous casser le dos en remontant les courses.

2. Idem à la maison : les grandes assiettes appellent des portions parfois trop généreuses. Réduisez la voilure, servez-vous un peu moins. Cela vous fera du rab pour le déjeuner du lendemain (tout se tient !)

7. Prenez la carte de fidélité

La plupart des magasins et des restaurants proposent aujourd'hui des cartes de fidélité. UTILISEZ-LES. Le 10ème repas gratuit, la réduction de 5% sur la totalité de vos courses, la remise de €5,00 pour tout achat dépassant €50,00 représentent de vraies économies à la longue.

8. Buvez de l’eau du robinet

Que ce soit pour vous ou vos enfants, adoptez l’eau comme la boisson par défaut. Les sodas ou eaux en bouteilles peuvent représenter une proportion conséquente de votre budget alimentaire. Réduire, voire éliminer leur consommation peut avoir un réel impact sur votre capacité d'épargne. Et ça ne peut pas faire du mal à votre santé non plus. Et si vous trouvez que l’eau manque de goût, buvez du thé !

9. Réduisez les abonnements et les dépenses automatiques...

Vérifiez votre relevé bancaire. Combien de vos sorties d'argent sont des dépenses automatisées mensuelles ou trimestrielles, parfois des abonnements dont vous ne souveniez même pas, à ce club de sport où vous n'allez plus ? Faites l’exercice. Ne serait-ce qu’une fois par an. Vous serez surpris du nombre de dépenses que vous pourrez potentiellement éliminer.

10...Mais automatisez votre épargne

À l'inverse de ce qui précède, il est tout à fait bénéfique d’automatiser votre effort d'épargne. Un virement récurrent le lendemain de la réception de votre salaire est presque indolore. Comme votre loyer ou votre assurance par exemple, il sera rapidement assimilé, et vous vous réveillerez dans quelques années avec de belles économies.

11.Renégociez vos abonnements

Ce ne sont pas des moments très exaltants, mais un coup de fil à votre fournisseur de téléphone ou à votre assureur peuvent rapporter gros. Dans ces deux industries, les tarifs ont tendance à être revus à la hausse d’année en année. Nous passons souvent à côté de ces majorations silencieuses, à tort, car elles sont assez simples à négocier voire à annuler.

12. Videz votre grenier

Procéder à un grand nettoyage de temps en temps peut faire du bien. Déjà, à votre intérieur. Ensuite, à la planète, car vous donnerez une seconde vie à vos vieux objets (plutôt que de les jeter). Mais aussi à vos finances, car vous en récupérerez une partie de la valeur d’achat. La brocante du coin, un site de revente en ligne, les réseaux sociaux... ce ne sont pas les moyens qui manquent pour vendre des objets de seconde main.

Marc Tempelman

Co-fondateur de Cashbee

écrit par nos amis

Marc Tempelman

Diplômé de l’ESCP, Marc a travaillé pendant plus de 20 ans chez Bank of America Merrill Lynch, pour laquelle il a notamment co-dirigé l’activité de banque commerciale et de marchés de capitaux obligataires. Basé à Londres et à New York, et focalisé sur la clientèle institutions financières, Marc est devenu un expert du financement bancaire. Il est aussi passionné de cuisine.

Aller voir

Avez-vous essayé Cashbee ?

Cashbee est l'application d'épargne qui prend soin de vos intérêts. En 6 minutes, vous disposez d'un moyen simple de mettre votre argent au travail.

Aller sur Cashbee