Apprendre l’argent aux enfants

N'attendez pas que ça devienne un sujet qui fâche.

Il y a peu de compétences aussi utiles, et pourtant aussi mal enseignées que la finance personnelle. Ce que certains appellent le “rapport à l’argent”, c’est à dire la stratégie mise en place pour le gagner, le dépenser et (aussi) pour l’économiser, ainsi que la valeur symbolique que nous lui attribuons, est un des composants essentiels à une vie saine. 

Pourtant, la gestion de l’argent et les concepts de base qui s’y rattachent ne font que trop rarement partie des enseignements dispensés à l’école. C’est donc aux parents qu'il incombe de passer ce savoir à leurs enfants. Mais même pour les parents, ça n'est pas forcément évident. Voici donc quelques éléments de réponse si, comme beaucoup, vous ne savez pas par où commencer.

De l’importance de cet enseignement

On peut gagner 300 000 euros par an et être virtuellement “pauvre”, car très endetté, trop dépensier, accro au jeu ou autre joyeuseté du genre. À l’inverse on peut gagner 30 000 euros par an et être relativement “confortable”. Le train de vie de ce second scénario sera forcément plus bas, mais le stress économique sera moins lourd, ce qui est non seulement la cause mais aussi la conséquence d’une vie saine. 

Être confiant en matière d’argent, adopter des habitudes de gestion budgétaire saine et savoir mettre de côté, constituent tout simplement des atouts de vie, et sont acquis à vie. L'apparition de nombreux webinars et autres newsletters (à destination d’adultes !) sur le sujet sont la preuve que cet enseignement manque à beaucoup. Tout particulièrement dans les temps troublés comme ceux que nous vivons.

La bonne nouvelle, c’est que les bons réflexes peuvent s’acquérir très tôt. L’argent de demain n’aura sans doute pas la même forme (monnaies virtuelles, cryptos), mais nous ne l’imaginons pas en tant que concept disparaître de nos sociétés. Ainsi les conseils d’aujourd’hui s’appliqueront sans doute encore pour longtemps. Et n’est-ce pas le devoir de tout parent que de préparer ses enfants à faire face à “la vraie vie” ?

Les outils

L’argent de poche

Cinquante centimes ou cinq euros par semaine... la somme importe peu finalement, mais l’argent de poche est un excellent moyen d’apprendre aux enfants à gérer une quantité limitée de ressources pour en faire la dépense plus tard (ce qu’on appelle, la gratification différée). Cela peut se faire de façon digitale d’ailleurs, via certaines applications dédiées aux jeunes, comme PixPay ou Xaalys, qui permettent aux parents de rester en contrôle et de surveiller les dépenses des petits. La clé étant de les faire réfléchir sur les 4 piliers de l’argent : le gagner, le dépenser, le mettre de côté et en faire don.

L’argent, ça se gagne

À partir d’un certain âge, on peut apprendre à son enfant que l’argent se mérite, et vient en contrepartie d’un effort. “L’argent ne pousse pas aux arbres” est une expression à laquelle nous pouvons ainsi donner du sens. Pour les plus jeunes, certaines tâches ménagères comme laver la voiture ou tondre le gazon peuvent devenir des sources de revenus. Pour les adolescents, pensez aux baby-sittings, l’enseignement de petits cours, ou les jobs d’été.

Revoir leur Livret Jeune, ensemble

Faire ses comptes est déjà une activité peu excitante, mais ceux de ses enfants me direz-vous ? Toute aussi importante. Non pas pour faire l’inventaire de transactions qu’on imagine peu nombreuses, mais pour apprendre à faire la différence entre les débits et les crédits, pour identifier le versement d’intérêts, comprendre le calcul qui y a donné lieu… L’assimilation du fait que l’argent peut “faire des petits” constitue une première étape importante sur le chemin de l’épargne.

Les impliquer dans le budget familial

Construire un budget encourage les enfants — et les adultes d’ailleurs — à regarder leurs dépenses de plus près. Cela peut commencer par leur faire faire quelques petites courses et s’assurer que “le compte est bon”. Au supermarché, leur expliquer la différence entre le prix affiché et le prix au kilo. Rendez la budgétisation plus personnelle en les mettant au défi de trouver un abonnement internet ou de téléphonie mobile moins coûteux, quitte à partager une partie des bénéfices avec eux. Mettez-vous d’accord avec vos lycéens sur un budget “fringues”. Vous verrez rapidement que leur propension à épargner augmente avec le désir d’avoir les Nike Air, le casque Bose ou la dernière veste Zara !

Le Monopoly… et d’autres jeux

Apprendre en jouant est une vieille technique qui marche bien avec les enfants et une bonne façon de les intéresser à l’argent. Le Monopoly cache de nombreuses leçons financières importantes, comme l’importance d’avoir toujours de l’argent pour pouvoir faire face aux imprévus (tomber sur l’avenue des Champs-Elysées sur lequel il y a forcément un hôtel), et être le banquier de la partie favorise l’agilité arithmétique. 

On me dit dans l’oreillette que le jeux vidéo Animal Crossing intègre également des mécaniques d’épargne et d’investissement. Par exemple : acheter un navet à 108 clochettes (c’est mignon) dans l’espoir que son prix de revente, qui fluctue deux fois par jour, augmente jusqu’à 600 clochettes.

La puissance de l’épargne

Pouvoir résister à la tentation d’acheter une énième bricole aujourd’hui, pour pouvoir s’acheter l’iPad de ses rêves plus tard, est un atout indéniable. Pour aider vos enfants à y parvenir, vous pouvez aussi leur promettre un bonus s'ils atteignent un certain montant d’épargne. D’autres choisissent de doubler tout montant que l’enfant choisi de mettre de côté. Tout cela avec le même objectif : démontrer qu’il y a des bénéfices tangibles associés à l’effort d’épargne. Et il ne faut pas trop attendre, car la recherche démontre que nous prenons nos habitudes financières à l’âge de 7 ans !

Bon nombre d’acquisitions nous paraissent moins indispensables quand nous prenons le temps d’y réfléchir quelques jours, parfois après la décision d’achat. Une façon de combiner plusieurs des techniques décrites dans cet article est de faire exprimer à votre enfant la valeur d’un objet qu’il aimerait avoir en nombre de semaines d’argent de poche. Savoir que le blouson en cuir représente 14 semaines d’argent de poche peut calmer les envies…. ou mener à une discussion sur l’augmentation de l’argent de poche. Arriver à associer le coût d’un bien à une durée d’effort nécessaire rend le sujet plus tangible.

Donnez l’exemple

Ne sous estimez pas l’impact que peuvent avoir vos habitudes — bonnes ou mauvaises — sur vos enfants. Leur montrer les efforts que vous faites vous pour mettre de côté, même s’il s’agit de pièces jaunes dans un pot, pour pouvoir se faire des petits plaisirs pendant les vacances à venir, contribuent une créer une culture de l’épargne à la maison. Leur expliquer comment votre contrat assurance vie marche, et combien votre découvert vous coûte, les sensibilise à deux concepts financiers fondamentaux que sont les intérêts composés et les frais bancaires. S’ils comprennent le pouvoir du premier et le danger du second, la bataille est déjà à moitié gagnée !

L’argent ne doit pas être un sujet tabou, ni fastidieux !

Si certains sujets financiers sont mieux traités en privé, parler ouvertement d’argent de façon générale démontre aux enfants qu’il ne s’agit pas d’un sujet tabou et démystifie un univers souvent perçu comme opaque et réservé aux experts. La clé est d’en parler sans que cela ne devienne fastidieux, par exemple en introduisant des concepts financiers sur un sujet soulevé par eux. Le transfert de Ronaldo à la Juve, ou le prix d’un menu Big Mac, non pas calculé en euros, mais en heures de travail par exemple, sont autant d’opportunités pour le faire de façon naturelle.


Marc Tempelman

Co-fondateur de Cashbee

écrit par nos amis

Marc Tempelman

Diplômé de l’ESCP, Marc a travaillé pendant plus de 20 ans chez Bank of America Merrill Lynch, pour laquelle il a notamment co-dirigé l’activité de banque commerciale et de marchés de capitaux obligataires. Basé à Londres et à New York, et focalisé sur la clientèle institutions financières, Marc est devenu un expert du financement bancaire. Il est aussi passionné de cuisine.

Aller voir

Avez-vous essayé Cashbee ?

Cashbee est l'application d'épargne qui prend soin de vos intérêts. En 6 minutes, vous disposez d'un moyen simple de mettre votre argent au travail.

Aller sur Cashbee