Faut-il parier sur la Française des jeux

La FDJ entre en bourse, mais est-ce un bon investissement ?

Si l’État devrait garder le monopole de la Justice, il va bientôt abandonner celui des jeux. C’est ce qu’a confirmé le ministre de l’économie, Bruno Le Maire, en annonçant le 13 octobre la privatisation de La Française des Jeux. Cette institution avait été créée dans les années 30 –  par le gouvernement Laval – afin de renflouer les caisses d’un État alors mal en point. C’est avec un objectif similaire, qu’elle prend aujourd’hui le chemin de la Bourse. Les Français sont même clairement incités par le gouvernement à devenir actionnaires de la société : pour dix actions achetées et détenues pendant plus de dix-huit mois, une action sera offerte. De plus, une décote supplémentaire de 2% pourrait être offerte à ceux qui souscriront entre le 7 et le 20 novembre. « Attention, jouer comporte des risques » nous rappelle pourtant chaque publicité pour le PMU, le Loto ou autre BlackJack. Prendrait-on des risques insensés en misant sur les jeux de hasard ? Pas tant que ça en fait. Car du hasard il n’y en a que pour les joueurs. Les revenus de La Française des Jeux ainsi que sa rentabilité sont eux assez prévisibles : la société bénéficie d’un marché captif et il ne semble pas que son monopole puisse être remis en cause à moyen terme. Il est d’ailleurs intéressant de noter que le volume des mises a sensiblement augmenté ces dix dernières années (+ 62%) pour atteindre 15 milliards d’euros, croissance d’autant plus remarquable qu’elle repose sur un nombre décroissant de parieurs (–  8,6% sur cette même période). Pour revenir à notre introduction en bourse, si vous ne ferez probablement pas fortune en achetant des actions FDJ lors de l’introduction, c’est en revanche un bon placement de père de famille qui, à l’instar d’EDF, devrait vous servir d’honorables dividendes sur le long terme.

Cyril Garbois

Co-fondateur de Cashbee

écrit par nos amis

Cyril Garbois

Diplômé d’HEC, Cyril a travaillé pendant 18 ans chez A.T.Kearney, un cabinet international de conseil en stratégie. Il a notamment été en charge du développement au Moyen-Orient et de la clientèle institutions financières au bureau de Paris. Expert de la réglementation bancaire et des nouveaux modèle digitaux, il est également passionné d’Histoire et de littérature.

Aller voir

Avez-vous essayé Cashbee ?

Cashbee est l'application d'épargne qui prend soin de vos intérêts. En 6 minutes, vous disposez d'un moyen simple de mettre votre argent au travail sur un compte rémunéré.

Aller sur Cashbee